A- A A+    print.gif (312 bytes) AccueilActualités

Evaluation des Bâtiments

back_icon.png (641 bytes) Liste des articles iconDatePicker.gif (408 bytes) 27/12/2010

L'évaluation des dégâts et dommages causés au bâti par le tremblement de terre du 12 janvier 2010 s'est vite imposée comme étant un préalable  essentiel pour la reconstruction. Débutée le 11 mars dernier, une campagne d'évaluation rapide a permis d'établir le niveau de risque que présentent environ 400000 bâtiments à travers les zones affectées et de constituer une importante base de données au Ministère.

Contexte et objectifs

Suite aux dégâts importants causés au niveau du bâti, dans toutes les zones affectées  par le séisme du 12 janvier, la nécessité d’un diagnostic s’est vite imposée surtout dans une perspective d’une reconstruction future obligatoire.

Le Ministère des Travaux Publics transports et Communications (MTPTC) a tout de suite créée une structure sous l’appellation de Bureau Technique d’Évaluation des Bâtiments (BTEB) rattachée à la Direction des Travaux Publics avec pour mission d’évaluer les bâtiments et de créer les conditions et outils pour la réparation et la reconstruction


Stratégies

carte_inspections_globales.jpg (56,551 bytes)
  • Identification à la fin du mois de Janvier, des bâtiments dangereux à démolir en particulier, le long des grands axes routiers  pour éviter leur effondrement qui entraverait davantage la mobilité;
  • Structuration simultanée du BTEB;
  • Formation d’ingénieurs et d’étudiants finissant en génie civil, en technique d’évaluation rapide sur le modèle de l’ATC-20 modifié et en réparation ; 
  • Conception et mise à disposition  d’outils d’appui (base de données, guide de réparation etc…).


Opérations et résultats

  • Début des opérations d’évaluation rapide: 11 Mars 2010 ;
  • 554 ingénieurs et étudiants finissant formés en évaluation et en réparation.
  • Des évaluateurs de bâtiments parcourent les zones affectées par le séisme, rue par rue, pour déterminer le niveau de sécurité des différentes constructions. Ils sont précédés des travailleurs sociaux qui contactent et expliquent les opérations aux  propriétaires. La qualité de leur travail est contrôlée sur le terrain  par  d’autres ingénieurs plus expérimentés.
  • A date, 11 mois après le séisme,  environ 380,000.00 objets (maisons d’habitation, bâtiments publics, écoles, hôpitaux…) ont été évalués et étiquetés suivant le code couleur (vert, jaune, rouge) adopté;
equipes MTPTC
  • Toutes ces données électroniques sont conservées dans la base de données, à partir de laquelle, différents  opérateurs en réparation et gestion des débris sont alimentés sous certaines conditions;
  • Un guide de réparation de bâtiments a été élaboré en fonction des douze catégories de dommages identifiées au cours des évaluations. 

Source : DTP